Réflexions

« Ne te réjouis pas de ce que la maison du voisin soit vide.
Elle a un toit qui ne coule pas et des portes qui se ferment… »


« Le propre de l’orgueil est de nous laisser croire que nous sommes toujours
humbles et bien intentionnés. »


« Nous ne faisons plus de photographies mentales des sujets.
Dorénavant, nous faisons des photographies mentales de ce que l’on nous dit des sujets. »


« Avec le progrès, nous avons perdu le contact de la rencontre. Le contexte des choses… »


« Des faits divers et des faits divins… »


« Si nul n’est parfait et que rien de parfait ne peut provenir d’une source imparfaite,
comment et sur quelles bases avons-nous appris à mesurer ce qui est parfait…? »


« Cela peut paraître paradoxal mais à partir du moment où l’on comprend
que dans la vie la roue tourne, on arrête de tourner en rond… »


« Les puissants n’enfreignent pas la loi, non.
Ils préfèrent en créer de nouvelles qui protègent leurs intérêts… »


« Qui cherche la profondeur ne doit pas craindre d’affronter le vide;
ce tunnel entre soi et la quête… »


« Tant de choses éphémères que l’on maquille en priorités. Sûrement une course de plus contre le temps et ses vents. »


« A un certain moment, faire vivre la mémoire de son pays ne doit plus s’inscrire dans la logique du combat. La démarche doit évoluer dans le temps pour tendre vers la construction d’une oeuvre. Une vague émulatrice. »


« Permets moi d’apprécier la beauté des jours et le charme des instants. »


« L’oiseau ne vole pas pour le seul plaisir de ressentir une forme de liberté. D’ailleurs, en perçoit-il même les effets? »


« La vie est imprévisible; surtout ses habitudes. »


« Sagesse humaine, tu as pris les rênes de ce monde depuis si longtemps et regarde ce que tu en fais. »


« Que tu sois eau, que tu sois huile, ou que tu sois or, tu réagiras toujours à la pression du feu. »


« Quand ils veulent promouvoir leurs intérêts, le peuple est flatté. Quand ils veulent défendre leurs intérêts, le peuple est frappé. »


« Je comprends que la terre est ronde et que tout ce qui la compose est amené à tourner dans un cycle perpétuel et répétitif. L’histoire tourne et ainsi se répète. Nos actes tournent et ainsi nous reviennent. Nos paroles envers autrui tournent et ainsi nous retournent… »


« Avez-vous déjà vu un individu critiquer ou crier après une personne souffrante? Non…? Alors pourquoi les guadeloupéens critiquent sans cesse la Guadeloupe? »


« Nous sommes environnés d’yeux et de bouches qui nous disent constamment comment être, comment penser et comment faire. Notre liberté a du prix et sa valeur est un bien inestimable. Protégez vos bâtisses internes. Fuyez les guerres vaines qui réduisent vos forces. La prochaine conquête de l’Homme c’est l’Homme. »


« Le plus dur dans le combat contre l’injustice, c’est de garder son coeur dans l’amour malgré l’indignation. et le sentiment de révolte qui s’emparent de nous. »


« Marionnettes, marionnettisés. Marionnettiseurs, marionnettisation. Marionnettisme, marionnettisant. Marionnettistique, marionnettigraphie. Marionnettologie, marionnettophone. Conquête de l’Homme par l’Homme. »


« Puisque cela ne suffit pas de tenter de faire le bien ou de le faire, avant tout. Puisqu’il nous faut surtout supporter le mal… »


« Les règles et les codes sont des points de repères et non des limites. Elles sont des points d’appuis pour aller plus loin et construire de nouvelles routes.
Actuellement, nous avons tendance à les effacer mais si nous faisons ainsi alors il n’y a plus de repères, plus de lignes d’horizon et donc plus de chemin. Ainsi naissent confusion et chaos. »


« Si tu te perds en chemin, il se peut que le meilleur moyen de te retrouver serait de retourner à l’endroit où tu te trouvais la dernière fois que tu t’es vu(e). »


« Cela peut paraître paradoxal mais à partir du moment où l’on comprend que dans la vie la roue tourne, on arrête de tourner en rond ».


« La vie est une maîtresse d’école qui passe derrière chaque élève…


« La rébellion silencieuse? Refuser la tyrannie du vide et de l’excès, et remonter ce chemin intérieur, obscur, caché, loin de la mélodie du désordre et du chant de la confusion…


« Ne fixe pas uniquement un point dans un ensemble. Valorise l’ensemble sans oublier le point. Le point en lui-même est un ensemble et l’ensemble n’en demeure pas moins un point. Crée ton harmonie. »


« A chaque jour suffit sa paix »